Retour sur la grève SNCF

Vendredi 30 avril 2010

Dans cette crise qui vient de trouver une issue temporaire,(avant de nouvelles suites) , il intéressant de noter quelques élements caractéristiques de la gestion d’une crise:

-anticipation et préparation : on doit constater que SNCF a préparé le conflit (techniquement et politiquement) et  ainsi a pu éviter de subir la pression des pouvoirs publics

-les circonstances périphériques : la fermeture du ciel européen a joué en faveur de SNCF qui a habilement utilisé cet événement en mettant les passagers de son coté ( pas de réservation , donc pas de billets à rembourser, des voyages gratuits pour certains) et en reportant ainsi la pression sur les gévistes .

Prévention et gestion opportuniste et bien pilotée des circonstances.

Suivons les prochaines étapes .

Crise et stratégie : SNCF

Vendredi 9 avril 2010

SNCF tente de modifier sa stratégie de gestion de crise. Depuis longtemps, la négociation avec les partenaires sociaux se mettait en place après un mouvement social parfois dur: On compte la participation et le rapport de force influe sur la négociation .Effectivement déclarer que les discussions ne peuvent commencer que lorsque la situation est revenue à la normale permet de modifier les règles du jeu.Est ce possible ? La difficulté sera de changer des comportements ancrés depuis longtemps.Et de maitriser la communication afin que les passagers/ usagers soutiennent.  L ‘actualité peut elle être un atout : négociation sur les retraites , crise économique, …?Une stratégie de gestion de crise intéressante à suivre .Est il possible de voir cela aboutir à une « cogestion à l ‘allemande » : des bénéfices pour chaques acteurs / mouvements socials limités et moins fréquents donc moins de perturbations pour les passagers et réductions des pertes financières pour SNCF, un environnment de travail amélioré , des embauches /A suivre