SNCF / Air France

Mercredi 7 décembre 2011

Prévenir une crise , c’est notamment étudier les rapports avec les acteurs de la crise.
La direction de SNCF a choisi de communiquer en prenant les passagers comme des clients : « nous ne pouvons aps accepter que les passagers soient pris en otage pour les fêtes de fin d’année » . Résultat : une négociation réelle au lieu d’un seul rapport de force .
Air France lors du dernier mouvement social n a pas choisi cette voie : pas de communication préventive à l ‘adresse du public , si ce n ‘est d’ affirmer que la quasi majorité des vols seraient assurés . Les passagers ne sont pas dupes et comprennent que le statut des personnels navigants est substantiellement « confortable » .
Un volonté de vérité eu été de bon aloi , même si cela avait été perçu en interne comme une pression forte .

EDF : Tests de sureté nucléaire: Prévention de crise

Mercredi 27 juillet 2011

Et si EDF et Areva appliquaient les principes de prévention de crise à leurs exploitations ?

Ainsi que le directeur de l ‘autorité de Sureté nucléaire (ASN) , Jean Luc Lachaume, il est demandé aux exploitants « d’imaginer l ‘impensable ».  (C est à dire de prévoir l ‘imprévisible , pour pouvoir se préparer, réagir et piloter les crises avec le maximum d’anticipation.)

Ainsi  des scénarii de crise qui ne sont pas actuellement pris en compte par EDF et Areva, comme rupture de digues sur le canal du Rhin ou celui de Donzère , pour les sites de Fessenheim et de Tricastin et Cadarache, devraient être examinés.

La bonne prévention nécessite une actualisation des risques , faites régulièrement , en tenant compte des évolutions des technologies, du contexte économique, politique, et en intrégrant l ‘étude des situations de crise observées chez les concurrents (ici Fukushima)

Anticiper les crises

Vendredi 24 juin 2011

Depuis la crise du Médiator, les pouvoirs publics se sont émus des circonstances dans lesquels sont mis sur le marché les médicaments.

La gouvernance sera vraisemblablement modifiée et les conséquences sur le marché pharmaceutiques seront importantes.

Les acteurs du marché vont devoir se préparer à agir avec de nouvelles règles.

C’ est la conséquence d’une crise grave, qui non seulement affecte un acteur important , mais aussi toute l’industrie.

Conclusion : regarder les crises vécues par les confrères/ concurrents et se préparer.